On parle d’assurance-vie lorsque l’assureur prend des contrats d’engagement en contrepartie du paiement de prime ou de capital à verser en revenu annuel à son assuré ou à ses bénéficiaires. Ainsi, il est bien évident que vous effectuez des versements de temps à autre, sur un bref délai ou à long terme, avec le montant que vous désirez après ouverture du contrat par un versement initial. Alors, découvrez dans cet article les différentes possibilités qu’offre l’assurance-vie

Quels sont les avantages de souscrire à l’assurance-vie ?

Êtes-vous dans une situation de souscrire à une nouvelle assurance-vie ou faites-vous partie des personnes éligibles à une assurance prêt consommation et qui cherchent à en changer ? Alors, sur ce site vous pourrez trouver plus d’informations qui vous seront utiles.

Cela peut vous intéresser : Comment choisir l’emplacement parfait pour votre nouveau logement à Aix-les-Bains ?

En effet, les offres de l’assurance-vie sont beaucoup plus garanties et bénéfiques. Elle vous permettra d’épargner sur une longue durée et de se constituer assez de profit. Au fil des années, vous pouvez lancer un processus de retrait, c’est-à-dire estomper votre contrat et retirer l’argent que vous avez eu à déposer sur le compte, de ce fait, vous pourriez augmenter votre gain net. À ce niveau, il peut arriver que vous n’ayez pas l’intégralité ou la totalité de ce que vous avez misé si vous investissez dans des unités de compte (UC), donc vigilance.

Elle vous offre également la possibilité de compléter ou non votre revenu, par des retraits réguliers ou la transformation de votre capital en revenu annuel viagère pendant votre retraite. Du coup, c’est votre assureur qui va veiller aux calculs de votre montant en fonction de votre capital et de votre âge. Ainsi donc, vous aurez droit à votre revenu annuel autant que vous vivrez.

A lire également : Acheter une maison : pourquoi demander l'aide d'une agence immobilière

Au cas où vous allez miser pour la perception d’un revenu annuel viagère, vous ne serez plus en mesure de récupérer votre capital sur votre contrat d’assurance-vie, ni le transmettre à des bénéficiaires.

En fin de compte, l’assurance-vie est par excellence une méthode de transmission de son patrimoine de part sa fiscalité avantageuse et sa liberté grandiose dans le choix des bénéficiaires.

Quelle fiscalité pour l’assurance-vie ?

Depuis le 27 septembre 2017, les intérêts issus de versement effectués sur les comptes sont soumis et traités au prélèvement forfait unique (PFU).

Le PFU est appliqué pendant le processus de retrait partial ou total de votre somme disponible sur votre contrat d’assurance-vie.

Lorsque vous voulez passer un retrait sur votre contrat d’assurance-vie qui date de huit ans après son ouverture, le PFU s’élève à 24,7% (dont 7,5% au titre de l’impôt sur le revenu et 17, 2% de prélèvements sociaux) pour des sommes versées inférieures à 150000 euros. Si votre contrat a plus de huit ans, vous allez également bénéficier d’un abattement annuel de 4600 euros soit une somme de 9200 pour les couples mariés.

Pour un retrait sur un contrat d’assurance-vie moins de huit ans après son ouverture, le PFU s’élève à 30% (dont 12,8% au titre de l’impôt sur le revenu et 17,2% de prélèvements sociaux).

Quelques devoirs de conseils utiles

L’assureur dans son rôle doit vous tenir informer des éventuelles caractéristiques des produits qu’il vous vend. Et ceux, depuis 2010 pour n’importe autre produit financier, l’intermédiaire qui est chargé de commercialiser l’assurance-vie doit s’enquérir de vous vendre un produit adapté à votre besoin en tenant compte de vos objectifs.