S’il est possible de gagner des cryptomonnaies à travers le minage par exemple, il s’agit d’un exercice énergivore et chronographe. Le staking est sans doute la meilleure alternative au minage des cryptomonnaies dans la mesure où il permet de générer des revenus passifs. Qu’est-ce que le staking et comment générer des revenus passifs par ce mécanisme ?

Qu’est-ce que le staking ?

Pendant longtemps, le minage de cryptomonnaies était le seul moyen par lequel les utilisateurs pouvaient gagner des tokens sans en acheter. C’était sans compter les lourds investissements en matériel et le temps que cela prend. 

En parallèle : Le futur des paiements en ligne : comment les cartes prépayées virtuelles révolutionnent la sécurité des transactions

Actuellement, le staking est un mécanisme permettant de générer un revenu passif crypto avec une moindre implication de l’investisseur. Il consiste à immobiliser un certain nombre de cryptomonnaies dans un pool de staking ou un smart contract. 

Le but est de faire participer les cryptomonnaies immobilisées aux transactions sur la blockchain. Il faut dire que les tokens ne sont pas systématiquement utilisés dans les transactions surtout s’il y a plusieurs investisseurs qui optent pour le staking.

A lire en complément : Besoin d'argent rapidement ? Optez pour le prêt personnel sans justificatif

Cependant, dès que les cryptomonnaies d’un investisseur sont utilisées, il gagne d’autres cryptos en récompense. C’est alors une façon de se faire des revenus passifs sans investir dans du matériel onéreux comme c’est le cas pour le minage.

Comment faire du staking ?

Le staking de cryptomonnaies peut se faire en deux grandes étapes.

Le choix de la plateforme de staking

Pour faire du staking, les investisseurs ont besoin d’une plateforme proposant ce genre de service. Dans le contexte actuel, il en existe toute une panoplie. Dès lors, les investisseurs doivent bien choisir les sites sur lesquels ils doivent staker leurs jetons pour éviter toute mauvaise surprise. 

Pour dénicher une bonne plateforme, ils peuvent se fier aux comparateurs en ligne. Ces outils proposent des détails complets qui leur serviront de guide dans leur processus de choix. 

Dans la pratique, il ne sera pas nécessaire de chercher longtemps, car des plateformes réputées comme Binance offrent la possibilité aux investisseurs de staker leurs cryptomonnaies. Une fois la plateforme choisie, il faudra s’inscrire et confirmer son identité. 

Certains sites proposent des modalités de sécurité avancées pour sécuriser les avoirs des utilisateurs. Ils peuvent par exemple imposer un système de reconnaissance faciale.

Commencer le staking

Après la création du compte de staking, les investisseurs peuvent alors passer au staking à proprement parler. Sur le site, ils peuvent transférer des cryptomonnaies dont ils disposent déjà ou acheter les tokens de leur choix. 

La plateforme listera les cryptomonnaies qu’elle prend en charge, ce qui facilite la tâche à l’investisseur. Une fois les cryptos transférés ou achetés, il est temps de commencer le processus de staking. 

Par ailleurs, la liquidité reste accessible à tout moment. En cas de besoin, il est possible de retirer l’argent investi. Néanmoins, il faut rappeler qu’il s’agit d’un mécanisme aléatoire. 

Pour optimiser ses chances, l’utilisateur peut immobiliser un grand nombre de cryptomonnaies dans son pool de staking. Il a alors plus de chance que ses pièces soient utilisées dans les transactions sur la blockchain, ce qui lui garantit plus de revenus passifs. 

En résumé, le staking est un processus facile à mettre en œuvre pour générer des revenus passifs en cryptomonnaies. Il est néanmoins important de se tourner vers une plateforme sûre pour éviter toute mauvaise surprise.